vendredi 21 octobre 2011

L'encyclopédie presque libre

Au commencement, les premiers contributeurs à Wikipédia étaient majoritairement issus du monde du (logiciel) libre et donc attachés au principe de libre réutilisation du contenu. Avec la notoriété croissante du site, les nouveaux contributeurs ne viennent plus pour participer à un projet libre mais pour participer à "Wikipédia". Ce qui compte n'est plus que n'importe qui puisse réutiliser les articles comme il le souhaite mais que ces articles soient visibles sur Wikipédia.

Ce sont notamment1 ces deux différentes visions qui s'affrontent dans la prise de décision en cours sur les illustrations de bâtiments récents.

Un certain nombre de contributeurs estime que l'on peut utiliser des photographies de manière potentiellement illégale puisque personne n'attaquera Wikipédia pour çaref nec. Ils n'ont pas tellement tort lorsqu'ils parlent d'autorisation tacite des architectes : nombre d'architectes doivent savoir que des photographies de leurs ouvrages sont sur Wikipédia et ils ne s'en plaignent pas, soit parce qu'ils s'en fichent, soit parce que ça leur fait de la publicité.

Ce qu'ils oublient, c'est que ces images ne sont pas réutilisables2. Si un architecte tolère leur présence sur Wikipédia parce que ça lui fait de la pub, il n'acceptera pas forcément que quelqu'un vende ces photos en posters ou les utilise dans un livre. Quand on voit la difficulté pour réutiliser les "images classiques"3, on peut imaginer que certains réutiliseront mal ces illustrations et pourront se retrouver dans des situations délicates.

Pire que ça, certains appellent à la "désobéissance civile"4 en pensant pouvoir ainsi faire changer les choses et avoir enfin une liberté de panorama en France. Mais ils vont recueillir l'effet inverse. Si on met déjà des photos de ses bâtiments sur Wikipédia sans lui demander son avis, pourquoi un architecte les autoriserait-il sous licence libre ? Comment convaincre des élus de l'utilité d'une loi sur la liberté de panorama si on s'assoit sur celle qui existe déjà ?

Le meilleur moyen de faire bouger les choses aurait été de pouvoir dire "Regardez : d'après les images de Wikipédia, 5e site le plus consulté au monde5, les français vivent dans des églises et des châteaux, ils n'ont rien construit depuis près d'un siècle. Les bâtiments basse consommation ? Aucun en France. Le sport ? Les français ne doivent pas en faire puisqu'ils n'ont même pas de stade6."
C'est quand même un peu plus convaincant que "y'a une loi qui nous dérange. On la respecte pas mais vous voudriez pas la changer quand même ?", non ?

À la place de ça, on est parti pour un statu quo, solution de facilité pour avoir des jolis articles avec des jolies images. Tant pis pour les réutilisateurs et pour notre crédibilité sur le droit d'auteur.

1 Pas que
2 Certains placent quand même ces images sous licence libre.
3 Lire le mode d'emploi par Ludo
à ce sujet.
4 Quel courage ! De vrais héros.
5 Merci Skippy
6 Près de 2 milliards d'euros vont tout de même être dépensés pour la construction, la rénovation et les accès des stades pour l'Euro 2016. Il sera illégal de publier leurs photographies sans autorisation des architectes.

11 commentaires:

Ludo a dit…

Je trouve ça un peu trop simpliste de résumer cette pdd à un duel ''on respecte la loi '' vs ''on s'en cogne, faut illustrer mon article''.

Il y a le problème de l'originalité : toute construction n'est pas originale. Il y a aussi que les lois ne sont pas adaptées à Internet. En effet, la publication d'un article avec un joli bâtiment récent de Toulouse ne respecte probablement pas la loi quand toi - depuis la France - tu le consultes. En revanche, rien d'illégal quand je le consulte depuis la Suisse ou quand Maurilbert le fait depuis le Canada.

Skippy a dit…

Pour la fréquentation des sites, voir Alexa : WP est 5e au niveau mondial, 7e en France.

Nouill a dit…

Ce qui est clair pour moi, c'est au vu des discussions de la PDD, il aurait été assez difficile vu les positions, de faire de la "désobéissance civile" et du "militantisme" en faveur de la liberté de panorama sur les milliers d'articles où il y aurait des suppressions d'images, comme tu sembles le proposé.
Et que sans ce militantisme massif et chiant, il est peu probable d'avoir un changement de loi (déjà que avec c'est pas gagné). Et même si il arrive, il arrivera que dans plusieurs années au mieux.

Woyp a dit…

@Ludo : je précise qu'il n'y a pas que ces deux visions, j'aurais peut-être dû insister un peu plus. Mais une bonne partie des votants s'y retrouve quand même.
Je suis d'accord avec toi sur la question de l'originalité (mais difficile à évaluer).
Pour le pays de consultation ou de diffusion, l'idéal serait de pouvoir filtrer par IP. Mais pas simple technique et surtout ça ne sera jamais accepter par la communauté. Et ça pose toujours le problème de la réutilisation : si tu peux le réutiliser mais pas moi, je ne considère pas ça comme réutilisable.

@Skippy : merci, c'est corrigé.

@Nouill : je ne comprends pas bien ton commentaire. Tu veux dire qu'il aurait été difficile de remplacer les images par des messages indiquant que les photos sont "interdites" à cause de la loi ? Je n'y suis pas vraiment favorable.
Je pensais plutôt à de la comm' externe, via les chapters par exemple. J'ai du mal à voir comment ils peuvent être crédibles si on ne respecte pas la loi existante.

Nouill a dit…

Je voulais dire qu'il y aura jamais un consensus dans wikipédia pour faire passer un tel message à l'intérieur d'un grand nombre d'article.
Et qu'en passant par les chapters ont aura pas une influence suffisante pour avoir une influence notable, sauf si ont dépense une fortune, et que beaucoup de personne se coordonne pour ça.

Ce qui n'arrivera pas, parce que ça touche qu'un domaine précis qui n'intéresse au final d'un nombre limité de personne.

Ludo a dit…

Woyp, tu dis : Et ça pose toujours le problème de la réutilisation : si tu peux le réutiliser mais pas moi, je ne considère pas ça comme réutilisable.

Hum. Un simple dessin figurant est interdit dans de nombreux pays. Ce n'est donc pas plus réutilisable. Donc pas ''libre'', donc on supprime globalement ?

Moyg a dit…

@Nouill : l'influence on peut l'avoir. Et on fait déjà appel à WM Fr pour des questions comme la promotion du français sur internet. La promotion de la France (qui passe par la FOP) n'est pas loin.
Mais dans tous les cas, c'est stupide de croire que garder la situation actuelle permettra de changer la loi. Nos discussions internes ont beaucoup moins d'influence que les chapters ;).

@Ludo : Pour les représentations de Mahomet, ce n'est pas une question de droit d'auteur. Ce que l'on doit garantir c'est que le contenu est ok en termes de droit d'auteur. Pour le reste c'est au réutilisateur de faire attention.
Par exemple, tu ne peux pas publier un article de Wikipédia où tu aurais juste rajouté "Bidule est pédophile". Ça n'empêche pas WP d'être en CC-By-SA.

Ludo a dit…

L'argumentaire est souvent de dire : ''on doit respecter le droit d'auteur, ne pas le faire est illégal''. Je dis simplement que la présence de certains rend la réutilisation illégale dans certains pays.

esby a dit…

Je me range à l'avis de Croquant sur la question du respect de la Loi et de l'impact potentiel sur son changement.

https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/w/index.php?title=Wikip%C3%A9dia%3APrise_de_d%C3%A9cision%2FRemise_en_cause_de_l%27exception_au_droit_d%27auteur_sur_les_b%C3%A2timents_r%C3%A9cents&action=historysubmit&diff=71252959&oldid=71249960

Moyg a dit…

@esby : Waw, se comparer à Martin Luther King ou Rosa Parks, j'aurais pas osé. Mais si on veut vraiment comparer : en refusant d'obéir, Rosa Parks a dénoncé la loi et l'a rendue "plus visible". Ici, c'est en la respectant qu'on la rendra visible.

inisheer a dit…

Les développeurs de logiciels libres et pas libres se torchent quotidiennement avec une tripotée de brevets, tous plus crétins les uns que les autres, qui auraient pour effet, s'ils étaient respectés, de tuer toute innovation dans l'oeuf. Créer, c'est camper sur un champ de mines. Garantir à quelqu'un qu'une oeuvre est pure de toute infraction au droit d'auteur d'un autre est bien suicidaire ou prétentieux.